Janvier

Festival Est-Ouest

Le Maroc invité

Du 10 au 16 janvier 2018

 

Die, Drôme, France

 

Photographie : Zakaria Wakrim, 2013, Rif marocain, technique infrarouge

 
Le site internet du festival...

Pour sa 27e édition, le Festival Est-Ouest a choisi de poursuivre ses explorations au-delà des frontières de l’Europe, en choisissant d’inviter, après le Liban, le Maroc.
En appuyant sa programmation pluridisciplinaire sur la découverte de la littérature contemporaine du pays invité, le projet du festival demeure, pour les écrivains invités une porte ouverte sur leurs oeuvres, le monde, la société à travers des espaces de parole, de réflexion, de rencontre et de partage avec le public français.
Pays situé entre l’Europe et l’Afrique noire, entre la mer Méditerranée et l’Océan Atlantique..., le Maroc n’est pas exclusivement berbère, arabe, musulman, juif ou africain. Il est tout cela à la fois. Un mélange et une synthèse.
L’histoire du Maroc montre comment le Maroc s’est construit et formé grâce et à partir d’influences de tous horizons, qu’ils soient culturels, religieux, ethniques et dont l’islam et l’arabité ne sont qu’une composante, essentielle et importante aujourd’hui mais qui n’exclut pas d’autres identités culturelles…
De grands écrivains marocains sont attendus à l’occasion de cette édition. Au détour d’une rue, d’un café, dans le souk, vous entendrez murmurer à votre oreille des textes en amazigh, en arabe et en français… autour d’un thé à la menthe, prêts à déguster une corne de gazelle… Ou vous vous surprendrez à rêver à l’immensité de l’Atlas après avoir arpenté les dédales des rues de Tanger, Fèz, Rabat ou Casablanca, avec le désert et ses oasis pour ligne d’horizon…

La forêt des heures

Vendredi 26 janvier | 20h

Dans le cadre des XVIe rencontres de Die (du 26/01 au 4/02) : « Mieux vivre ensemble... Osons la fraternité »

 

Par la compagnie La Fabrique d'histoires

Conte

1h15 | Tout Public, à partir de 8 ans

PT : 15€ | TR : 11€ | TE : 7€

 
Écouter l'interview sur RDWA :

Il y avait une belle et grande forêt où l’on pouvait ramasser des marrons et champignons, s’y aimer et se cacher.
Mais un jour un riche marchand l’a achetée et clôturée. Le bûcheron qui y travaillait ne pouvait plus s’y rendre, alors pour nourrir ses trois enfants, il ne restait plus qu’une petite forêt étrange et mystérieuse où le temps semble arrêté... à moins qu’il ne s’accélère.
On l’appelle « La forêt des heures » car il suffirait à un petit bonhomme le temps de manger une pomme pour devenir un homme.
On dit qu’elle est habitée par un monstre qui ressemble à une renarde, qui ressemble à une pie, qui ressemble à une taupe, qui ressemble à un singe, qui ressemble à une sorcière, qui ressemble à une vieille femme.
Le bûcheron en est revenu tout usé. Le fils ainé lui, n’est pas revenu. Le deuxième est allé le chercher...
Et la dernière s’y est aventurée...

Texte : Jacques Coutureau / Mise en scène et scénographie collective / Avec : Murielle Masson et Agnès Dauban / Musique : Marc Bernad / Création lumière : Guillaume Ozanon / Décors, masques, costumes : Lara Manipoud / Production, diffusion : Association les Vertébrées / Accueil de résidence et coproduction : Département de la Drôme, Théâtre Le Fenouillet (26), Monastère de Sainte Croix (26) et Gîte Saint-Pierre (Beaumont-en-Diois, 26)

Spectacle accueilli en résidence lors de la saison 2016/2017

En partenariat avec l'association Écologie au Quotidien : Retrouvez le programme complet des Rencontres de Die sur www.ecologieauquotidien.fr